Créer sa chaîne de cross-compilation

Le projet crosstool-ng permet de compiler sa propre chaîne de compilation, pour les architectures alpha, arm, armeb, i586, i686, m68k, mips et mips64, powerpc et powerpc64, s390, x86_64.
Une chaîne de compilation, dite « cross », peut ainsi être générée pour compiler un projet vers une autre architecture que celle de la machine qui effectue la compilation. Il est également possible d’effectuer une compilation dite « canadian », c’est-à-dire que la machine qui compile la chaîne de compilation, la machine qui compile le code à l’aide de cette chaîne et la machine qui exécute le code ont trois architectures différentes.
Le projet crosstool-ng offre donc la possibilité, par exemple, de compiler un code pour une architecture arm depuis une architecture Intel x86_64.

Créer une Raspbian minimale

Il existe plusieurs images d’OS pour Raspberry disponible sur Internet. Elles ont l’avantage d’être prête à l’emploie, moyennant quelques minutes d’attentes lors de l’exécution de la commande dd. Cependant, suivant l’usage désiré, ces distributions prêtes en l’emploie sont horriblement lourdes et contiennent des centaines de paquets qui nous sont en pratique inutile. L’objet de cet article est de montrer comment créer sa propre distribution Debian minimal pour Raspberry, appelé aussi Raspbian par contraction.

Création d’une image disque RAW

Cet article montre comment créer l’image RAW d’un périphérique de stockage de type bloc (comme un disque dure, une clef USB ou encore une carte SD). À terme, cette image peut-être copié sur un périphérique par la commande dd if=image.img of=/dev/sdX, avec /dev/sdX le périphérique cible.
Dans l’exemple de l’article, l’image créée à une taille de 4Gio, avec deux partitions primaires. La première, de 60 Mio, est formaté en FAT32. La seconde, qui utilise le reste de l’espace disponible, est formaté en Ext4.
Cette image est prête à recevoir un système Raspbian personnalisé.